Pontpoint.fr

Taille police

Cpanel

De la forêt aux étangs

De la Forêt aux étangs :

Réputée pour ses futaies parmi les plus belles de Picardie, vous pourrez vous faire plaisir et vous exercer sur les pentes du Mont Pagnotte qui sont les plus relevées de l’Oise. Tout au long de l’année c’est par dizaines que chaque week-end les cyclotouristes profitent de ses chemins et de ses paysages.Situé entre la rivière et les hauteurs du Mont Pagnotte qui culmine à 218 mètres, notre village offre de nombreux paysages à ceux qui le découvrent. Que vous soyez à pied, à cheval ou à vélo vous pourrez parcourir les nombreux sentiers de randonnée de notre forêt d’Halatte, ancienne terre de prédilection des rois de France qui furent nombreux à la parcourir .

Vous pouvez bénéficier d'un panorama remarquable sur la vallée de l'Oise ,en haut de la route de la Longue Haie (Côte au dessus du cimetière) L'endroit est aménagé , il propose une aire de pique-nique . 


Dans la plaine Basse, autrefois maraîchère, l’exploitation des sablières notamment lors de la création de l’autoroute A1, a laissé place à de magnifiques plans d’eau aménagés où vous pourrez selon vos goûts, pratiquer la pêche (brochets, truites, carpes ou poissons blancs), le jet ski et depuis peu le ski nautique. Nous espérons un développement touristique de ces zones dans les années à venir.

Si vous préférez la nature, la marche et les découvertes ornithologiques les étangs sont des lieux de passage et de repos pour de nombreux migrateurs (foulques, canards siffleurs, cormorans, morillons, et cygnes installés eux, toute l’année). Vous pourrez les découvrir notamment en hiver lors des grands froids.

Au printemps vous pourrez partir sur les traces d’animaux, ou découvrir la richesse de la flore sur les coteaux du village, au Mont Calipet ou sur les pentes menant au village voisin de Roberval.


saule etangs Fort ru et saule

Le Hameau de MORU

Le hameau de Moru ou Mauru , s'appelait auparavant "Montru" . Il dépendait au XVI° et XVII° siècle de la paroisse de Roberval . Lors de l'extraction des sablières on y à retrouvé des ossements de mammouth ainsi que des sarcophages mérovingiens . 
Ce hameau a longtemps fait partie des seigneuries de Pontpoint possédées par les abbesses de l'Abbaye du MONTCEL . 
Ses habitants demandèrent en 1791 leur rattachement à Pontpoint . Dabord refusé , celui ci ne devint effectif qu'en 1833 suite aux opérations cadastrales débutées sous Napoléon . L'arrêt concernant le rattachement définitif a été rendu par le conseil des ministres le 2 Septembre 1848.

HISTOIRE DU PETIT TRAIN DE MORU

Train de morueLa voie ferrée Villeneuve sur Verberie, Roberval, Moru fut crée à la fin du 19° siècle pour desservir plusieurs carrières et transporter leur production jusqu'à l'Oise. Auparavant les pierres et le sable étaient transportés par des tombereaux tirés par des chevaux. 
La voie partait de la carrière de sable de Villeneuve, descendait la route de Roberval, desservait la carrière du Carnage, longeait le hameau du Guidon, puis recevait les pierres de la gravière du Plant et rejoignait l'Oise au Port de Moru.

La gravière du Plant cessa son activité en 1918 et la carrière du Carnage vers 1920, les trains ayant été réquisitionnés pendant la grande guerre . Il ne restait que la sablière de Villeneuve . En 1920 la société des sablières de l'Oise qui possédait les trois carrières, fit changer les voies de chemin de fer. Les rails de la voie qui reliait Fleurines à Pont Sainte Maxence furent démontées et remontées entre Villeneuve et Moru. Pour faire le passage, la maison du jardinier du Chateau de Roberval dut être démolie. Cette nouvelle voie permettait l'utilisation de locomotives plus puissantes. Alors qu'auparavant une douzaine de wagons était tirée grâce à la vapeur, en 1950 les locomotives diesels pouvaient tirer jusque 22 wagonnets de 3,5 tonnes. La production de sable correspondait environ à une péniche et demie par jour (280T) chargée au port de Moru. Le petit train transporta le sable jusqu'en 1964, l'autoroute était alors en construction et lors de la construction du viaduc de Roberval la voie fut déposée.

Locomotives et wagons furent vendus au gènie civil, sauf ceux rachetés par Jean RICHARD pour son parc d'attractions de la Mer de Sable à Ermenonville dans lesquels vous êtes peut être déjà monté. La desserte de la sablière fut assurée par des camions jusque sa fermeture en 1982. C'est là qu'aujourd'hui se trouve le centre d'enfouissement technique des dèchets ménagers SITA 

Pontpoint vu du ciel

Ces photos de Pontpoint ont été prises lors du voyage en ballon effectué par notre ami Maurice Gilles, qui fait partie des chasseurs d'images pontois, elles vous permettront de mieux découvrir notre village vu du ciel.

Essayez de situer votre habitation

  • Quartier Saint-Pierre
    Quartier Saint-Pierre
  • Quartier Saint-Paterne
    Quartier Saint-Paterne
  • L'église
    L'église
  • La Forêt
    La Forêt
  • Les étangs
    Les étangs
  • Rue saint Gervais
    Rue saint Gervais
  • Rue Basse
    Rue Basse
  • Rue des écoles
    Rue des écoles
  • Vallée de l'Oise
    Vallée de l'Oise
  • Rue Saint Pierre
    Rue Saint Pierre
  • Moru 2
    Moru 2

Présentation du village

blason de_Pontpoint2Délimité au nord par l’Oise, au Sud par la forêt d’Halatte, à l’Ouest par l’Abbaye du Moncel et à l’Est par l’autoroute A1,Pontpoint fait partie du Canton de Pont Sainte Maxence, de la Communauté de communes des Pays d’Oise et d’Halatte et de l’arrondissement de Senlis .

Situé à 55 kms de Paris, 20 de Compiègne, 13 de Creil et 11 de Senlis, notre commune est limitrophe de Houdancourt, Longueil Sainte Marie, Rhuis, Roberval, Villeneuve sur Verberie, Villers Saint Frambourg et Pont Sainte Maxence .

Sa superficie est de 1910 ha répartis en 727 boisés, 850 cultivés, 250 urbanisés et 83 divers. 
Elle se situe à la côte 30 au niveau de la vallée de l’Oise et 218 au point culminant du mont Pagnotte .

Long de 5,4 kms le village est composé des anciens hameaux du Moncel, de Saint Paterne, de Saint Gervais, de Saint Pierre et de Moru. Passé de 1400 habitants en 1962 à2916 en 2006 et en comptera environ 3100 en 2010. 
Ce qui était un village-rue est en train de devenir un vrai village, un centre bourg étant en cours de réalisation.